« Comment (re)penser l’enseignement du théâtre dans les différents contextes d’éducation ? »

RENCONTRES INTERNATIONALES : 14 et 15 avril 2021

Organisées avec le soutien de l’UMR 5316 Litt&Arts de l’Université Grenoble Alpes et l’EA 1573 Scènes du Monde de l’Université Paris 8, elles s’inscrivent dans le prolongement d'un projet plus vaste porté conjointement par l’Université Grenoble Alpes, l’Université du Québec à Montréal, et l’ANRAT : le colloque international de Grenoble de 2019 (voir ci-dessous).
Nous souhaitons aujourd'hui poursuivre cette réflexion sur l’enseignement du théâtre dans les différents contextes de l’éducation en abordant une problématique centrale, celle du partenariat entre les professionnels du théâtre.

À partir d’une mise au point historique de cette pratique constitutive en France des projets d’EAC, nous essayerons d’en analyser les modèles afin de les mettre à l’épreuve de l’actualité, forcement affectée par la crise sanitaire que nous sommes en train de vivre.
En quoi la nature du théâtre enseigné, y compris dans la formation des professionnels de l’école et dans celle des professionnels de la scène, peut-elle interagir avec les esthétiques théâtrales professionnelles, et l’inverse ? Quels rapports à l’historicisation et à l’histoire de l’esthétique théâtrale ? Quels liens partenariaux et en particulier en matière de médiation ces questions peuvent-elles induire ? Quelles actions mettre en place ?
Pour ce faire nous avons convié lors de ces deux journées de rencontres internationales à la fois des chercheurs en divers disciplines (théâtre, lettres, philosophie, sciences de l’éducation), des professionnels du spectacle vivant (directeurs de théâtres, metteurs en scène, comédiens, auteurs, RP) et de l’éducation publique (enseignantes, recteurs, responsables des délégations académiques), ainsi que des dirigeants de structures associatives.
Ces journées, proposant à la fois des temps de réflexion et des récits d’expériences seront complétées à l’automne 2021 par d’autres rencontres centrées sur des temps d’atelier de mise en voix, de dramaturgie active et d’écriture théâtrale.

Pour découvrir le programme détaillé :
Pour voir ou revoir les tables rondes :





COLLOQUE INTERNATIONAL

Présentation du colloque  :

En France, il n’y a pas eu de colloque universitaire international consacré à l’enseignement du théâtre, dans toutes ses formes, depuis 2 à 3 décennies.
Alors que des évolutions majeures ont eu lieu depuis les années 1970 tant dans le domaine des pratiques d’enseignement que dans le domaine de l’esthétique théâtrale, alors que les relations qu’entretient l’école avec les territoires et les collectivités sont là aussi en pleins changements, il paraît nécessaire de se questionner aujourd’hui, dans un monde globalisé marqué par les effets de la grande révolution numérique en cours (Morin, Serres, Meirieu et Stiegler), sur la place que peut/doit avoir l’enseignement du théâtre dans l’école et dans les sociétés, en France et dans d’autres pays, en confrontant les points de vue et les modèles issus de différentes cultures.
Plus que jamais mais de façon renouvelée, il paraît opportun de s’interroger sur la nécessité éducative des pratiques théâtrales dans leur grande diversité (entre lecture et plateau, jeu et écriture, réception et création, en passant par la dramaturgie) afin d’explorer et théoriser des pistes innovantes ou reconfigurées, dans un contexte international.
Le colloque s’est ouvert en dressant un état des lieux des relations institutionnelles entre le théâtre, l’école, les collectivités et la société dans différents pays (France, Canada-Québec, Brésil, Chili, Bolivie, Italie, Grande-Bretagne, Suisse.) : quelle histoire et quelles conceptions, en particulier quelle place pour le partenariat artiste/enseignant? Quels dispositifs, quels textes officiels ?

Grenoble du 6 au 8 novembre 2019
Cinq axes de recherche ont été définis :
• Relations entre le théâtre, l’éducation et la société
• Articulation entre apprentissages scolaires et pratiques théâtrales
• Place et statut de l’approche dramaturgique
• Pratiques de mise en voix/mise en espace
• Pratiques de médiation théâtrale
Chaque axe s’est ouvert par un cadrage historique et théorique en plénière, avant les sessions (de 2 à 3 en parallèle). Ce premier temps de colloque a mêlé communications universitaires, récits d’expérience et temps de tables rondes. Il a compris aussi un spectacle et une lecture théâtralisée.
L’ensemble a regroupé environ 70 intervenants, de nombreuses nationalités différentes. Ont été également associés des étudiants d’arts du spectacle, de didactique de la littérature et de FLE.

Pour voir le programme détaillé, c'est


Composition du comité scientifique

France
Joëlle Aden, PU, Université Paris Est (Paris XII); Marie Bernanoce, PU émérite, Université Grenoble Alpes; Pauline Bouchet, MCF, Université Grenoble Alpes; Bordeaux Marie-Christine, PU, Université Grenoble Alpes; Christine Boutevin, MCF, Université de Montpellier; Marie-Sylvie Claude, MCF, ESPE Grenoble, UGA ; Christiane Conan-Pintado, MCF, Université de Bordeaux ; Filippo Fonio, MCF, Université Grenoble Alpes; Sandrine Le Pors, MCF HDR, Université d’Artois, Arras; Jean-François Massol, PU émérite, Université Grenoble Alpes; Eve-Marie Rollinat-Levasseur, MCF, Paris 3 Sorbonne Nouvelle; Jean-Pierre Ryngaert, PU émérite, Paris 3 Sorbonne Nouvelle; Gabriele Sofia, MCF, Université Grenoble Alpes.
Québec
Francine Chainé, professeure, École des arts visuels, Université Laval à Québec ; Hervé Guay, professeur en Lettres et communication sociale, UQTR ; Chantale Lepage, professeure, École supérieure de théâtre, concentration enseignement, UQAM ; Carole Marceau, professeure, École supérieure de théâtre, concentration enseignement, UQAM.
Brésil
Maria Lucia De Souza Barros Pupo, Université de Sao Paulo ; Gilberto Icle, Université Fédérale du Rio Grande do Sul.